Travaux sur l’île de Gorée : Construire pour survivre 

You are currently viewing Travaux sur l’île de Gorée : Construire pour survivre 

 

Gorée est en chantier… Pour commencer, il y a la Place de l’Europe, l’espace juste à côté du Musée historique. Concrètement, explique le directeur du Patrimoine, Abdoul Aziz Guissé, il y a deux projets à cet endroit. Le premier, destiné à l’aménagement de la Place de l’Europe elle-même, et dont s’occupe la mairie de Gorée, avec le soutien de l’Union Européenne (Ue). Le second, pour la “protection du littoral”, avec un coup de main du Fonds-en-dépôt japonais de l’Unesco, qui finance une partie du projet. On insiste sur les “deux brèches” en danger, mais pour le directeur du Patrimoine, c’est “l’ensemble de l’île” de qui est menacé, à cause de la “houle” et de l’érosion : “la mosquée de Gorée, la Maison d’éducation Mariama Bâ, la Maison des Esclaves, et même derrière la mairie”.

Et si les choses se passent bien, autrement dit “si le travail sur les deux brèches est réussi, techniquement, architecturalement», on l’appliquera ensuite à l’ensemble de l’île. “On démarre, dit la Responsable Culture du Bureau de l’Unesco à Dakar, Guiomar Alonso Cano, pour ensuite créer un modèle d’intervention, avec des techniques utilisables dans les autres parties de l’île”.

Suite à un “appel d’offres”, selon les explications de Abdoul Aziz Guissé, les travaux ont été confiés à l’entreprise Eiffage, qui devrait livrer les travaux à “la fin du mois de mai”.

Jusqu’ici, rappelle à ce sujet Annie Jouga, qui est l’adjointe au maire de Gorée, la Place de l’Europe a plus ou moins été livrée à elle-même, mais disons que “l’actuel Délégué à l’Union Européenne (Ue) en a fait son affaire. On a un financement de plus de 100 millions de francs CFA, rien que pour cette Place de l’Europe, à côté du Musée historique”.

Aménagée, la Place de l’Europe devrait justement servir de “produit d’appel pour le Musée historique”, auquel la Maison des esclaves ferait de “l’ombrage”. Toujours sur cette Place, Annie Jouga annonce plusieurs «espaces verts», un boulodrome, et une buvette, histoire de “créer (aussi) de l’emploi”.

0 Partages

Laisser un commentaire