SELECTION OFFICIELLE DU DAK’ART 2022

You are currently viewing SELECTION OFFICIELLE DU DAK’ART 2022

Cinq sénégalais sur les sept présents primés

Les sept sénégalais présents dans la sélection officielle de la 14ème biennale de l’art africain contemporain sont, pour la plupart, reparti avec des prix. Le plasticien Abdoulaye K s’est vu attribué le prix du sculpteur Ousmane Sow pour le droit de suite remis par la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs. Il a été lauréat en 2019 du ’’Prix du président de la République’’ du 10e Salon national des arts visuels. La fille du célèbre sculpteur sénégalais Ousmane Sow, Ndèye Sow, a évoqué «un moment très émouvant». «Ce prix de la Cisac coïncide avec la remise hier de son siège d’académicien à quelqu’un d’autres», a-t-elle fait savoir.

Le prix de la mairie de Dakar est allé au duo Arebayor Bassène et Mbaye Babacar Diouf. Présents au pavillon Sénégal, ils ont fait une installation inspirée de la richesse de l’histoire du Sine Saloum. «C’est un plaisir de recevoir le prix de la mairie de Dakar à cette Dak’art. Le travail présenté est une installation fait en duo Arébayor et moi intitulée Sang et poussière Sine Saloum inspirée de la richesse historique, culturelle et sociale de cette région», a dit Mbaye Babacar Diouf. Son binôme, Arebayor Bassène a exprimé son honneur partageant son espoir que ce prix ne soit qu’une étape dans leur cheminement. 

L’astrophysicienne de formation mais qui se consacre à l’art, Caroline Guèye a remporté le prix de la meilleure créatrice d’art plastique de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).  Elle a dédié son trophée au peuple sénégalais. Son compatriote, Mbaye Diop établli en Suisse a, pour sa part obtenu le prix de l’Union économique monétaire ouest africaine (UEMOA). 

Le Prix du ministère de la Culture, dotée d’une enveloppe de dix millions FCFA, a été remis à la Tunisienne Férielle Doulain Zouari tandis que le prix visant à promouvoir la sculpture est revenu au Béninois Achille Agossou Adonon.

Awa NDAO

0 Partages

africulturelle

Oumy Régina Sambou, Journaliste et blogueuse, critique d'art, activiste artistique

Laisser un commentaire