Les artistes plasticiens choyés par la SODAV

You are currently viewing Les artistes plasticiens choyés par la SODAV

La Sénégalaise des Droit d’Auteurs et des Droits Voisins (SODAV) a de façon symbolique remis les chèques d’une valeur de dix-huit millions trois cent quarante mille francs cfa (18.340.000) aux artistes évoluant dans les arts graphiques et plastiques dans le cadre de la première répartition des droits des auteurs des œuvres d’art visuels.

Une partie de ces droits a été collectée par la société sœur ADAGP (Association des Arts Graphiques et Plastiques),  sur le territoire français, pour un montant de vingt–huit mille Euros (28 000 Euros).

Ce rapatriement de droits au profit des auteurs d’œuvres d’arts visuels sénégalais intervient après la signature d’un accord de représentation réciproque entre la SODAV et l’ADAGP le 14 Juin 2019. La deuxième partie de ces droits est constituée par les collectes effectuées par la SODAV, pour un montant de deux millions quatre cent treize mille deux cent six francs cfa (2 413 206 Fcfa).

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de la culture et de la communication Monsieur Abdoulaye diop qui a magnifié cette initiative de la SODAV.

Du Bureau Sénégalais du Droit d’Auteurs à la SODAV, c’est la première fois que les auteurs des œuvres d’arts visuels perçoivent des droits au Sénégal, plus de quarante ans après la mise en place d’un système de gestion collective au Sénégal. Ceux-ci portent sur le droit de communication au public et droit de représentation perçu auprès de certains lieux publics (hôtels, restaurants, etc.).

Cette première répartition nationale des droits des arts visuels illustre la volonté de la SODAV de remplir pleinement le caractère pluridisciplinaire de son mandat en concrétisant la mise en œuvre de l’ensemble des droits (droits exclusifs et droits à rémunération) que la loi 2008-09 sur le droit d’auteur et les droits voisins reconnaît aux auteurs d’arts visuels sénégalais.

La SODAV a réitèré à tous, sa détermination à mettre tout en œuvre pour que les ayants droit de tous les répertoires dont elle a la charge puissent jouir de leurs dus.

Alioune badara Mané

0 Partages

Laisser un commentaire