Africulturelle reçoit….Docta

Featured Video Play Icon

Mamadou Lamine Ngom dit Docta, artiste graffeur autodidacte très connu dans le milieu des cultures urbaines était l’invité de l’émission Africulturelle…reçoit. Il raconte son histoire avec le graphisme et ses débuts dans les années 80.

Initiateur de la première structure de graffiti Doxandem Squad et du premier festival de graffiti en Afrique, Docta se voit comme activiste à travers son art.

Il a appris le graffiti à travers des magazines qu’il recevait depuis les Etats Unis d’Amérique. C’est  à partir de ce moment qu’il a commencé à faire de l’imitation. 

C’est en 1988, qu’il montre véritablement ses talents au grand public à l’occasion des “Set Setal” qui signifie littéralement rendre propre organisés à Dakar. Dans ces campagnes  organisés par les ASC(Association Sportive et Culturelle) pour rendre la ville de Dakar propre, chacun est invité à participer à cet élan citoyen pour embellir au moyen de peintures ou de sculptures, non seulement les murs et le mobilier urbain, mais aussi les carrefours, les trottoirs et les arbres. Les ASC renforcent leurs logos avec l’image d’un personnage emblématique du quartier (dignitaire, homme politique, religieux ou encore sportif), et un espace disponible était laissé libre pour que chacun puisse s’y exprimer.Ces événements étaient une occasion pour montrer son engagement citoyen à travers son art pour parler des problèmes sociaux, économiques et politiques. C’était également une occasion de montrer au monde entier que le graffiti existe en Afrique particulièrement au Sénégal.

C’est justement ce qui lui a permis de nouer des partenariats avec des organisations internationales sur le projet de graffi santé(un événement qui donne accès au population démunie à la santé ). 

Graffi santé a joué un rôle très important dans la sensibilisation sur les mesures barrières durant la pandémie du Covid 19.

Docta a voyagé dans beaucoup de pays dans le monde mais le voyage qui l’a le plus marqué reste celui d’ Espagne où il a réuni beaucoup de personnalités au même endroit .

0 Partages

Laisser un commentaire